Vente de tissu au mètre
Direct Fabricant

DRAP DE LAINE - TISSU AU METRE

Le drap de laine c'est du costaud. Certains draps de laine sont doux, lustrés, agréables au toucher, pour satisfaire la couture de prêt à porter haute couture. On réalise en tissu laine feutrée le manteau drap de laine caban, à la mode.

Tissus habillement

Filtrer par

Matière(s)

Appellation des tissus

Couleur dominante

Utilisations conseillées par notre couturière


Le drap de laine

Le drap de laine fabriqué avec la laine de grande finesse réunit toutes les qualités possible, à savoir, la solidité ou la durée, l'imperméabilité, la finesse, la légèreté, la douceur et le cocooning. La première propriété exigée pour la matière avec laquelle on fait le drap de laine est la possibilité de réaliser la laine feutrée, sans elle la fabrication du drap de laine est impossible.

La théorie du foulage donne lieu à de précieuses indications sur le mérite des laines de carde, attendu que la principale qualité de cette espèce de laine consiste dans la réunion de toutes les élasticités qui contribuent au drap de laine.

L'élasticité est en général la propriété au moyen de laquelle les corps naturels se rétablissent dans la figure et l'étendue que quelque cause extérieure leur avait fait perdre. Nous distinguerons dans le brin de laine, plusieurs modes d'élasticité. Attendu que cette propriété se manifeste avec des caractères différents dans telle ou telle espèces de laine, et que chacun de ces caractères a des conséquences diverses dans la fabrication du drap de laine.

Caractères de l’élasticité :

1° élasticité du frisé cette espèce de ressort au moyen duquel un brin mou ondulé reprend sa première forme et sa première longueur lorsque la force extensive qui le maintenait dans la ligne droite cesse d’agir.

 élasticité de redressement, c'est la puissance que développe un brin de laine pour reprendre sa direction et sa forme, si on l'a courbé en un ou plusieurs sens.

3° élasticité de retirement, c'est l'effort du brin pour revenir à sa longueur réelle ou apparente lorsqu’on l’a retiré au-delà de cette première longueur.

4° élasticité de crispation, l'effet qui se manifeste dans la partie du brin, voisin de la rupture, si on l'a cassé en l'étirant.

Action de foulage (foulon) pour arriver à la laine feutrée

L’action de frapper, compresser dans le mouvement un tissu laine humide produit trois effets principaux, qui sont d’étendre, d’étirer ou de rompre les filaments du fil composant la laine feutrée et provoque l’élasticité du frisé, du retirement et de la crispation. L’acte de compression attaquera les filaments soit à l’intérieur soit à l’extérieur du fil. Ses filaments chercheront à reprendre leur première position ce qui entraînera entre eux des croisements ou des chevauchements qui commenceront à amorcer la laine feutrée dans l’intérieur même du fil.

Plus les extrémités sont comprimées dans tous les sens et froissés abondamment, plus elles se lieront aux autres dans leurs réactions. Les filaments à la surface d’un fil s’accrochent à celle qui ressortent à la surface du fil voisin concourant au feutrage entre les fils du tissu laine. Toutes les ruptures de filaments développent la crispation à ses deux extrémités qui se lient d’autant plus intimement avec d’autres brins, dont le brisement a été opéré. Ils sont doués de plus de souplesse et de plus d’élasticité de crispation.

La solidité d’un drap de laine dépend de la faculté de feutrage des brins qui le composent pour arriver à une laine feutrée plus ou moins serrée.

L’imperméabilité du drap de laine résulte du degré de liaison entre les fils et de la finesse des brins qui le compose.

Pour tout savoir sur le drap de laine, nous vous invitons à découvrir notre page "tout savoir sur le drap de laine